top of page
  • Photo du rédacteurAline Dectot

La narcose

À des profondeurs importantes, les plongeurs peuvent être confrontés à l'ivresse des profondeurs, également connue sous le nom de narcose.



Narcosis dans les profondeurs


La narcose, qu'est-ce que c'est ?


 La narcose est une altération du système nerveux induite par la pression. En plongée, à mesure que vous descendez, vous subissez une pression accrue due au poids de l'eau. À partir d'une profondeur d'environ 30 mètres, la narcose peut se manifester. La narcose commence généralement à se faire sentir à des profondeurs légères, mais elle peut devenir significative à partir de 60 mètres.


Comment éviter la narcose ?


Pour réduire ce phénomène, les plongeurs qui descendent à de telles profondeurs utilisent souvent un mélange spécial de gaz plutôt que de l'air normal. Ils respirent de l'oxygène à basse concentration mélangé à de l'hélium, car l'hélium ne provoque pas de narcose. Cependant, la plongée avec de l'hélium à des profondeurs supérieures à 150-180 mètres peut entraîner un syndrome nerveux dû aux hautes pressions. Il est préférable de descendre lentement car une vitesse de descente rapide accroît les risques de narcose.

Lorsqu'un plongeur présente des symptômes de narcose, il est essentiel que les autres membres de l'équipe de plongée reconnaissent ces signes à temps afin de pouvoir apporter une assistance appropriée au plongeur en difficulté. Les symptômes peuvent entraîner un comportement inapproprié, augmentant les risques de noyade, d'accident de décompression ou de remontée incontrôlée.


Quels facteurs peuvent contribuer à la narcose :


La fatigue et le stress augmentent la sensibilité des plongeurs à la narcose. Des conditions de plongée inhabituelles, telles qu'une eau plus froide que d'habitude ou une visibilité réduite, favorisent la narcose. Certains médicaments peuvent également aggraver la narcose. Un effort musculaire intense peut accroître l'effet narcotique de l'azote.


Quels sont les symptômes ?


Les symptômes de la narcose incluent des altérations du raisonnement, des troubles de l'attention et de la perception, des problèmes de mémoire, une perte des repères spatio-temporels, des changements d'humeur, et des troubles psychomoteurs. Ces symptômes peuvent rendre le plongeur dangereux pour lui-même et pour les autres, nécessitant une intervention rapide et appropriée.


Comment intervenir face à une personne en narcose ?


Accompagner : Si nécessaire, accompagnez le plongeur pendant sa remontée pour garantir sa sécurité. Assurez-vous qu'il garde son détendeur en bouche pour respirer correctement. Surveiller : Pendant la remontée, surveillez attentivement l'état du plongeur et observez s'il montre des signes d'amélioration ou de détérioration de son état. Restez prêt à intervenir si nécessaire.


Réconforter et soutenir : Une fois à la surface, assurez-vous que le plongeur soit en sécurité et à l'aise. Fournissez-lui un soutien émotionnel et restez à ses côtés pour l'aider à récupérer.


Aller voir un professionnel de santé : Après l'incident, assurez-vous que le plongeur reçoive une évaluation médicale appropriée pour vérifier s'il y a eu des complications ou des blessures associées à la narcose. Il est également important de discuter de l'incident avec lui pour comprendre ce qui s'est passé et comment prévenir de futurs épisodes de narcose.


Lisez aussi notre article :


 

Commentaires


bottom of page