top of page
  • Photo du rédacteurAline Dectot

La conquête de Bali



Hindouisme

L'hindouisme balinais se distingue clairement de l'hindouisme indien. Aux alentours du VIIIe siècle, les princes balinais ont invité d'Inde de grands prêtres des religions bouddhiste et hindouiste. Ces prêtres ont enseigné à Bali et les habitants ont vénéré trois dieux hindouistes : Shiva, Brahma et Vishnou. Bien que pratiquant l'hindouisme, la religion à Bali était différente de celle de Java, où régnait la célèbre dynastie des Majapahit (royaume situé sur l’île de Java). Des conflits ont éclaté entre ces deux royaumes, donnant naissance à une mythologie sacrée.



Dieu Shiva


Connaissez-vous l'histoire de la conquête de Bali ? En 1943, une partie de Bali était gouvernée par un roi nommé Béda Ulu, qui prétendait posséder des pouvoirs surnaturels. Il prétendait pouvoir couper sa tête et la replacer. Pour prouver sa prétention, il coupa sa tête, mais le dieu Shiva, furieux de son manque d'humilité, décida de remplacer sa tête par celle d'un cochon. Depuis cet incident, le roi interdit à quiconque de le regarder dans les yeux sous peine de mort. Un jour, Gajah Mada, chef militaire, arriva à la cour et, tout en faisant semblant d'être fatigué et affamé, demanda à manger les feuilles de fougère et le riz du roi. Le roi accepta, mais Gajah Mada, astucieusement, pencha sa tête en arrière pour attraper la plus grande feuille, fixant ainsi le roi dans les yeux, en violation de l'interdiction émise par le roi.


Cependant, une vieille règle interdisait au roi de déranger une personne en train de manger. Incapable de tuer Gajah Mada, Béda Ulu se mit en colère à un tel point qu'il se consuma de rage.


Vers la fin du XVe siècle, les Majapahit fuyant Java s'installèrent à Bali pour échapper à l'islamisation. Le royaume de Bali fut alors divisé en plusieurs principautés. Les membres de la royauté ont simplement gardé leur titre. La religion pratiquée aujourd'hui est un mélange de pratiques bouddhistes, hindouistes et de diverses croyances sur la nature et les ancêtres.

En plus de la mythologie, les Balinais croient que tout est lié entre eux. Il y a toujours deux forces en opposition, l'une positive et l'autre négative. La négativité ne peut jamais disparaître car elle fait partie de la vie, mais elle peut être atténuée. Les humains doivent agir de manière à favoriser la force positive. Chacun peut se comporter de manière respectable, qu'il s'agisse d'un paysan cultivant le riz et faisant des offrandes ou d'un croyant pratiquant la méditation. L'équilibre doit être privilégié sur le plaisir personnel. Le négatif est présent chez l'humain sous forme de colères, de passions ou de maladies.


Il croit en l'existence d'un au-delà, comprenant un enfer et un royaume des cieux. Le concept de karma revêt une grande importance pour eux. Selon leur comportement, ils croient qu'ils reviendront sur terre pour une vie meilleure ou pire. Cette croyance comporte plusieurs aspects : la réincarnation pour ceux qui ont atteint la sérénité suprême, la libération qui donne accès au paradis, et le nirvana qui est l'exemption de retour sur terre.


N'hesitez pas à consulter notre article : Les offrandes sont-elles adressées aux dieux ou aux démons ?



Comentarios


bottom of page